• ECHANGES ET RETOURS GRATUITS EN MAGASIN
  • - LIVRAISON OFFERTE EN MAGASIN -
  • PAIEMENT SÉCURISÉ

Christine
- La vie 100% foot !

Footballeuse, cheffe d’équipe, motarde, pompier volontaire, maman, arbitre... Christine est une touche-à-tout.
Et parce qu’elle a le goût du défit, elle s’impose dans des millieux principalement masculins pour prouver chaque jour que “les femmes ont les mêmes capacités que les hommes”.

image première partie Grain de Malice

Christine a eu la chance de rencontrer
la joueuse française Amandine Henry

Christine
COACH & CHEFFE DE POSTE

PRÉSENTE-TOI ! Je m’appelle Christine, j’ai 45 ans, je suis maman d’un garçon de 11 ans et j’habite près de Sisteron, dans les Alpes de Haute-Provence.

TU FAIS QUOI DANS LA VIE ? Je travaille depuis 20 ans pour un grand nom de l’industrie chimique. J’y suis cheffe de poste et gère une équipe de 13 bonhommes. Une première en France dans notre groupe !

TU AS DES PASSIONS ? Je vis football ! J’ai joué pendant 25 ans, malheureusement une blessure m’a mise à l’arrêt. Aujourd’hui j’entraîne une équipe de féminines de 16 à 32 ans au niveau district. J’aime aussi la moto, les animaux... j’ai été pompier volontaire et arbitre... je ne m’ennuie jamais !

image deuxième partie fête des mères

COMMENT T’IMPOSES-TU DANS CES MILIEUX PLUTÔT MASCULINS ? Il suffit de se faire respecter, de s’imposer. Un peu comme un coach finalement ! Au travail ce n’est pas bien compliqué ; d’ailleurs, parfois je trouve mes collègues plus disciplinés que mes filles sur le terrain (rires) !

COMMENT ES-TU DEVENUE COACH ? Plus jeune j’étais une grande timide, j’avais du mal à parler en public. Aujourd’hui, que ce soit au foot ou au travail, je n’ai pas le choix. Donc finalement je me suis trouvé un tempérament de meneuse. Quand on a monté l’équipe, je n’ai pas pu refuser ce poste !

QUELLE EST TA RELATION AVEC TES JOUEUSES ? Cela dépend des joueuses : je remarque que les jeunes ont besoin de plus de cadre. Je suis quelqu’un de calme, mais bizarrement quand je hausse le ton, tout le monde baisse la tête (rires). Je suis aussi directive que souple, l’essentiel étant que les filles prennent plaisir à venir au ballon. On ne joue pas la Coupe du Monde non plus !

SELON TOI, QUEL SERA L’IMPACT DE LA COUPE DU MONDE ? J’ose espérer qu’il y aura un avant et un après Coupe du Monde 2019. Je souhaite qu’il y ait plus de spectateurs dans les stades et plus de médiatisation pour les féminines. Je souhaite aussi que les joueuses soient rémunérées à leur juste valeur. Aux Etats-Unis, elles sont encore moins payées que les hommes alors qu’eux n’arrivent même pas à se qualifier pour le mondial !

QUEL MESSAGE FERAIS-TU PASSER AUX PETITES FILLES D’AUJOURD’HUI ? Allez-y, croyez en vous, en vos rêves et faites passer des messages parce qu’on vous écoute ! Tout est possible à celui qui travaille pour arriver à ses fins. Je dis toujours que les femmes ont les mêmes capacités que les hommes, donc si quelque chose vous plaît, ce n’est pas parce qu’aucune femme n’a osé y aller que vous devez vous l’interdire. D’ailleurs j’éduque mon fils dans ce sens. Lui qui n’est absolument pas footballeur, je lui fais comprendre qu’il peut faire ce qu’il veut parce que les mentalités changent.

DERNIÈRE QUESTION : QUEL EST TON RÊVE ? Je ne suis pas matérialiste, je suis contente de ce que j’ai et j’en profite. Alors : de nouvelles licenciées à la rentrée et simplement être heureuse dans la vie. C’est déjà pas mal non ?

NE MANQUEZ PAS...

Le prochain portrait d'une autre femme inspirante


alors suivez-nous !

...

Et pour découvrir toutes nos
“HISTOIRES DE FEMMES”,
c’est ici !

INSCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Pour être au courant des nouveautés et offres promotionnelles

Fermer

Contact

* Champs obligatoires